Menu

Conseils pratiques Kili

QUELQUES CONSEILS AVANT LE DEPART

Ne jamais aller trop vite. Il est essentiel de se forcer à ne pas accélérer car l'altitude exige deux fois plus d'effort et de temps de récupération dans les premières pentes. Quasiment tous les grimpeurs ont à souffrir du manque d'oxygène et de la différence de pression atmosphérique. Les journées sont assez longues pour que vous ayez toute possibilité de prendre votre temps. Nous vous conseillons de faire de longs pas, sur un rythme régulier, en phase avec votre respiration.
Attention : les plus jeunes et sportifs sont les plus menacés par le mal de l'altitude, car ils ont tendance à maintenir leurs efforts sans sentir la fatigue.

Contre le mal d'altitude (maux de tête, insomnies, nausées, œdèmes cérébraux et / ou pulmonaires ) pouvant se manifester l'un par des hallucinations, l'autre par des crachements de sang, achetez avant de partir du Diamox (médicament préventif). D'autre part , il est indispensable de boire beaucoup, environ 3 litres d'eau par jour. Attention, il est impératif de redescendre immédiatement,même de nuit (avec un guide) si les premiers symptômes deviennent persistants. C'est une question de survie.

Contre les ampoules : porter deux paires de chaussettes en laine et en même temps pour éviter les frottements , mettre de grands morceaux de bandes Elastoplast sur les endroits à risque (talons...), emporter de la double peau (Compeed).

Quand partir
Il faut éviter la période de fin mars à fin mai à cause de la saison des pluies.

Nos conseils
N'allez pas trop vite pour conserver toutes vos forces pour l'ascension finale, car l'altitude demande 2 fois plus d'efforts et de temps de récuperation que dans les premières pentes. Les étapes ne sont pas exigeantes (1000 m de dénivelé),vous devez prendre au maximum votre temps.

Respirez en permanence avec le nez pendant les premières étapes (de façon à ralentir votre progression) et par contre, respirez le plus souvent avec la bouche pour la dernière étape de façon à ventiler votre organisme à la recherche d'oxygène.

Méfiez vous du froid lors de la dernière étape, la température va brusquement chuter avant le lever du soleil et à cause de l'altitude.

Prenez une bonne organisation pour encadrer votre ascension :la qualité de l'hébergement et des repas est une des clés du succès.

Ascension kilimandjaro

Ascension kili_Safari Tanzanie

Trek Tanzanie - Kilimandjaro

 

L'équipement

L'équipement

  • Une paire de chaussures de montagne imperméable, si possible, déjà portée
  • Une paire de chaussures de sport; Plus légères pour les premières pentes et pour le soir après la marche
  • Un gros sac (sac marin, le sac à dos est une gêne pour les porteurs) pour vos affaires
  • Un petit sac à dos (20 litres) pour vos affaires de jour (pique nique, appareil photo, crème solaire, gourde, ...)
  • Un sac de couchage pouvant aller jusqu'à - 10°
  • Un matelas isolant pour les routes autres que Marangu
  • Un anorak ou veste en duvet ou polaire
  • Une cape de pluie
  • Un ou deux bons pulls
  • Un pantalon de montagne
  • Un short de tôle pour le début
  • Une paire de mouffles ou gants de montagne
  • Une paire de gants de soie
  • Tee shirts, chemises, paire de chaussettes (porter 2 paires fines plutôt que 1 grosse), sous vêtements de rechange
  • Un chapeau pour le soleil
  • Un bonnet ou un passe montagne
  • Une paire de lunettes de soleil (modèle glaciers)
  • Un ou deux bâtons téléscopiques avec dragonne
  • Une paire de guêtres contre la poussière, les gravillons et la boue
  • Une couverture de survie
  • Une lampe frontale (à défaut lampe torche) avec des piles alcalines de rechange
  • Une gourde (1 ou 2 litres)
  • Vos affaires de toilette (ni trop lourdes ni trop volumineuses)
  • Des sacs plastiques pour isoler vos affaires en cas de pluie
  • Votre appareil photo (piles de rechange)
  • Un canif