Menu NEMO
Menu NEMO

Glossaire des mammifères de tanzanie

Nom scientifique : Loxodonta africana

Statut UICN : VU (Vulnérable)

Le plus grand mammifère terrestre vivant. Mâles et femelles ont des défenses mais elles sont plus grandes chez les mâles (le dernier record date du 19ème siècle: 103kg pour une seule défense). Ce sont des animaux qui s’adaptent très facilement et vivent dans tout habitat naturel qui offre des quantités suffisantes de nourriture et d'eau. Ils se nourrissent de préférence d’herbes et d'autres types de végétation. L'odorat est leur sens le plus développé et ils émettent des sons à basse fréquence, dont beaucoup sont trop bas pour que des humains puissent les entendre. Ces sons permettent aux éléphants de communiquer entre eux jusqu’à une distance de 10 kms. Ils se réunissent selon des groupes et des hiérarchies qui peuvent varier du petit et sa mère jusqu’aux clans, avec des niveaux d'interaction sociale variés. Les femelles vivent dans des groupes familiaux jusqu'à 50 individus, dirigés par la femelle la plus vieille, la matriarche. Les mâles quittent le groupe à l'âge de 8-12ans pour rejoindre des groupes de célibataires. Le braconnage d'ivoire, ainsi que l’agriculture, représentent une menace significative pour la population d'éléphants.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Syncerus caffer

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Un animal très grand et musclé ressemblant à une vache trapue. La couleur de son pelage peut varier de brun-rougeâtre à noir. On le trouve dans plusieurs habitats naturels : la forêt, la savane, les marais, les marécages et les alpages. Ce sont des brouteurs qui forment des groupes de population discrets et partagent leur domaine vital. Dans la savane, la taille des troupeaux varie de 20 à 2500 animaux. Les mâles peuvent être solitaires ou former des petits groupes de célibataires. Ils sont plus actifs le matin et le soir, préférant se reposer à l'ombre pendant la chaleur de la journée. Le saviez-vous?

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Diceros bicornis

Statut UICN : CR (En danger critique)

Le rhinocéros noir a plusieurs habitats naturels : la brousse, la prairie boisée et les bois. Il est principalement un fureteur, il se nourrit d’arbustes, de fruits, de pousses et de feuilles. Il préfère les zones avec des points d’eau et, bien que généralement solitaire, 10 individus ou plus peuvent se rassembler brièvement autour des points d’eau. Comme la majorité des animaux diurnes, il peut devenir nocturne dans les zones de braconnage intensif. Il resterait moins d’une centaine de rhinocéros noirs en Tanzanie.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Hippopotamus amphibius

Statut UICN : VU (Vulnérable)

On trouve l’hippopotame dans les fleuves, les lacs et dans les zones humides constamment inondées, où il peut rester sous l’eau jusqu’à 6 minutes. Il se nourrit essentiellement la nuit, passant sa journée dans l’eau ou à se prélasser sur la terre. Etonnamment agile malgré sa corpulence, l’hippopotame est un bon grimpeur et traverse souvent la nuit des berges abruptes pour brouter de l’herbe. Il vit en troupeau de 50 individus, dominés par un seul mâle qui défend la zone d’eau de 50 à 500m. Les mâles n’appartenant pas au territoire constituent des troupeaux de célibataires.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Giraffa tippelskirchi

Statut UICN : VU (Vulnérable)

La girafe est le mammifère terrestre le plus grand, avec des mâles immenses atteignant quasiment 6 m de haut. On la trouve dans la forêt ouverte d’acacia, la brousse et la prairie. Elle n’a pas un caractère territorial, formant des groupes éphémères de 2 à 30 individus. Seules les femelles et leurs petits forment des groupes stables tandis que les mâles se déplacent souvent seuls. Leur territoire s’étend entre 20 et 280 km² selon l’abondance et la diversité de nourriture. Les mâles ont un système complexe de domination, la supériorité est déterminée par le combat de cou. La plupart de ces combats sont très ritualisés et non mortels. Ce sont des fureteurs qui se nourrissent essentiellement d’arbres d’acacia.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Damaliscus korrigum

Statut UICN : NT (Presque menacée)

Le Topi est une grande gazelle qui vit dans des prairies inondées et ouvertes. Elle est diurne et strictement herbivore. Dans le Serengeti, les mâles défendent de petits territoires d'environ 1 à 4 km² et ont des harems de 6 à 24 femelles avec leurs petits. La femelle dominanteintervient également pour protéger le territoire des autres individus extérieurs au clan. Dans certaines régions pendant la saison sèche, il n’est pas rare de rencontrer jusqu’à 1000 individus au même endroit.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Orycteropus afer

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Un animal corpulent avec un corps arrondi et une longue queue conique, et une petite tête de cochon avec un très long nez et oreilles. La couleur du corps varie de brun clair à gris-grisâtre et les jambes sont noires. Les jeunes animas sont généralement assez poilus, tandis que les adultes sont principalement sans poils sur le dos. Quatre grandes griffes sur le pied avant et cinq sur le pied postérieur. Les mâles et les femelles ont la même taille.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Dendrohyrax arboreus

Statut UICN : NT (Presque menacée)

Grands rongeurs arboricoles avec de longues et douces fourrures et de longs poils dispersés dans le pelage. Ils disposent de poils érectiles couvrant une glande dorsale. Pelage à manteau marron avec des poils blancs crémeux et dos blanc, crème ou ventre blanc avec des taches blanches sur de lèvres inférieures jusqu’aux joues.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Atherurus africanus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

C'est un rongeur de taille moyenne dont le corps est couvert de soies brun-jaune, avec sur le dos des poils piquants couchés, bruns à base blanche, devenant progressivement plus grands vers l'arrière. La tête est allongée. Sa longue queue trapue est recouverte de poils, de piquants et d'écailles. Elle est terminée par une touffe de poils durs. Il a un régime végétarien et consomme des écorces, des racines ou des fruits.Il vit en forêt ou dans la savane environnante, non loin des cours d'eau, où il recherche solitairement sa nourriture. Il n'y creuse pas lui-même son terrier, mais se cache seul ou en petits groupes dans des trous formés par les souches d'arbres, les troncs creux, les cavités rocheuses, etc..Cette espèce est strictement nocturne. Elle vit en groupe de 6 à 8 individus, qui comprend un couple reproducteur et leurs petits. Ces rongeurs sont principalement terrestres mais sont capables de nager et de grimper aux arbres.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Hystrix africaeaustralis

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Les Porcs-épics à crête et les Porcs-épics du Cap sont de gros rongeurs avec de longues et très piquantes pointes noires et blanches sur le bas du dos. Les jambes et les parties inférieures sont couvertes de courts poils noirs. Le porc-épic du cap a des pointes blanches sur la croupe, tandis qu’elles sont noires chez le porc-épic à crête.On les retrouve dans une grande variété d'habitats, y compris les clairières de savane, les buissons et les forêts de plaine et de montagne. Ils se nourrissent de fruits, de racines et d'écorces. Lorsqu'ils sont menacés, ils raidissent leurs piques et se déplacent rapidement vers le prédateur, l’attaquant avec leurs piques qui se détachent facilement de la peau. Ils sont monogames et vivent en petits groupes familiaux.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Hystrix cristata

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Les Porcs-épics à crête et les Porcs-épics du Cap sont de gros rongeurs avec de longues et très piquantes pointes noires et blanches sur le bas du dos. Les jambes et les parties inférieures sont couvertes de courts poils noirs. Le porc-épic du cap a des pointes blanches sur la croupe, tandis qu’elles sont noires chez le porc-épic à crête.On les retrouve dans une grande variété d'habitats, y compris les clairières de savane, les buissons et les forêts de plaine et de montagne. Ils se nourrissent de fruits, de racines et d'écorces. Lorsqu'ils sont menacés, ils raidissent leurs piques et se déplacent rapidement vers le prédateur, l’attaquant avec leurs piques qui se détachent facilement de la peau. Ils sont monogames et vivent en petits groupes familiaux.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Cryptomys hottentotus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Un rongeur de taille moyenne. La fourrure est épaisse et uniformément colorée, généralement grise ou marron. Il peut y avoir une tache blanche sur la tête. Les rats-taupes communs forment des colonies, essentiellement des groupes familiaux, avec un couple dominant qui forme la seule paire reproductrice. Ils peuvent vivre dans une large gamme d’habitats. Ils sont herbivores.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Thryonomys swinderianus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Le grand aulacode a des oreilles arrondies, un nez court et des poils grossiers et hérissés. Ses pattes postérieures sont plus grande que ses pattes antérieures. Ils vivent en petits groupes menés par un seul mâle dominant. Ils sont nocturnes et font des nids de graminées ou de terriers en plein air. Les individus de l'espèce peuvent vivre plus de quatre ans. Ils ont pour habitude de se réfugier sous l’eau si menacés.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Anomalurus derbianus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

L'écureuil volant de Derby est un rongeur anomaluride. Il vit dans des forêts tropicales et subtropicales. Il est nocturne, et dort dans des nids installés dans des trous d’arbres. Ils vivent seuls ou par paires. Ils se déplacent en étendant leur membrane et en passant d'un arbre à l'autre. Ils sont capables de faire des bons jusqu’à 250m. Ils utilisent les écailles au bas de leur queue pour s'aider à grimper dans les arbres. Ils sont principalement herbivores, consommant des matières végétales comme les feuilles, les écorces, les noix, les fruits et les fleurs.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Alcelaphus buselaphus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une grande antilope avec un visage allongé et un dos pentu. Le pelage est brun clair et plus pâle au niveau du ventre. Les deux sexes ont des cornes (38-57cm). La queue est blanche avec des poils noirs à la pointe. On la retrouve dans les prairies et les zones boisées. Elle est diurne et se nourrit exclusivement de feuilles. Les femelles et leur progéniture vivent dans de petits groupes familiaux de 5 à 20 individus. Les mâlesdéfendent de petits territoires, souvent en en se tenant sur les nids de termites. Les mâles non-territoriaux vivent dans des groupes de célibataires jusqu’à 25 individus.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Alcelaphus lichtensteinii

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une grande antilope avec un dos pentu et une face allongée. Le pelage est brun jaunâtre. Cette espèce frotte souvent son visage sur ses épaules et ses côtes, laissant une tache sombre due à un liquide noir collant émanant de ses glandes orbitales. Les cornes (38-64cm) sont présentes chez les deux sexes. Il favorise les prairies au bord des bois, est principalement diurne et se nourrit principalement d’herbe. Les mâles sont territoriaux et associés avec des groupes de 3-5 femmes et leurs jeunes. Une plus grande agrégation de 50 à 60 individus peut se rassembler pendant la saison sèche.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Procavia capensis

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Un rongeur de forte corpulence. La fourrure dorsale est brune et les parties inférieures sont de couleur crème chez les adultes, légèrement plus pâles chez les jeunes. Ils disposent de poils érectiles couvrant une glande dorsale, qui peut être jaune, orange ou marron. La fourrure est dense et il dispose de longs poils de sur tout le corps.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Pronolagus rupestris

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Un lièvre de taille moyenne avec une fourrures dense et douce. Le dos est de couleur brune ou grisée et le ventre est de couleur crème. La queue est touffue avec une pointe noire. Les oreilles sont courtes et ne dépassent pas la tête. Ce lièvre occupe des coteaux rocheux et des ravins avec des rochers et des crevasses rocheuses qui offrent une couverture appropriée. Il est surtout nocturne et généralement solitaire. Il se nourrit principalement de graminées.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Lepus capensis

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Un lièvre de taille moyenne aux oreilles longues et aux pattes postérieures bien développées. Il est plus pâle que le lièvre de savane africaine avec un manteau brun et gris. On le trouve généralement dans les clairières ouvertes. Il se nourrit de graminées, est solitaire et surtout nocturne, mais peut être actif en fin d’après-midi. Contrairement au lièvre de savane africaine qui se met à couvert en cas d’alerte, il a pour habitude de courir dans les étendues non couvertes pour se mettre hors de danger.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Lepus microtis

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Un lièvre de taille moyenne aux oreilles longues et aux pattes postérieures bien développées. Il est plus foncé que le lièvre du Cap avec un manteau brun et gris. On le trouve généralement dans les clairières ouvertes. Il se nourrit de graminées, est solitaire et surtout nocturne, mais peut être actif en fin d’après-midi. Contrairement au lièvre du Cap qui en cas d’alerte a pour habitude de courir dans les étendues non couvertes pour se mettre hors de danger, le lièvre de savane africaine aura tendance à chercher un abri sous les feuillages.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Gazella granti

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Grande gazelle au poil court, couleur ocre foncé. Le ventre, les fesses et l’intérieur des pattes sont blanc. Les deux sexes portent des cornes, celles du mâle sont plus fortes et plus longues que celle de la femelle. La Gazelle de Grant se trouve dans la savane et les forêts ouvertes. Herbivore, elle est très dépendant à la présence d’eau sur son territoire. Elle se déplace en troupeaux de 10 femelles et faons contrôlés par un mâle dominant ou dans des troupeaux plus grands de plus de 40 individus, bien que des agrégations temporaires jusqu’à 400 individus puissent être observées. Les mâles sont parfois territoriaux, pendant la saison des pluies jusqu’à 10 km². La gazelle de Grant présente dans le Serengeti est migratrice, occupant les plaines en saison sèche et les forêts en saison des pluies.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Gazella thomsonii

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Petite gazelle avec un dos de couleur sable et une bande horizontale noire proéminente le long du corps, d’un pelage brun et au ventre blanc. Les mâmes ont des cornes épaisses (30-45cm), beaucoup plus petites (8-15cm) chez les femelles. On la retrouve principalement dans les prairies ouvertes avec des herbes courtes et parfois des terres agricoles. Elle évite généralement les herbes hautes, sauf pendant la migration. Dans le Serengeti, elle suit un mouvement similaire aux populations de gnous et de zèbres migrateurs, mais ne migre pas aussi haut vers le nord. Les femelles se déplacent ensemble dans des agrégats temporaires, jusqu’à 200 individus. Les mâles forment de petits territoires ou rejoignent des troupeaux de célibataires. Au cours de la grande migration, les groupes sociaux se décomposent en formant une masse de plusieurs milliers d’individus.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Litocranius wall

Statut UICN : NT (Presque menacée)

La gazelle de Waller est une espèce d’antilope de taille moyenne, se distinguant par son long cou lui valant parfois l’appellation d’antilope-girafe. Sa présence se limite aux zones arides au nord du pays, depuis les rives orientales du lac Natron jusqu'aux versants inférieurs de l'ouest du mont Kilimandjaro. On en trouve également dans le sud de Tarangire. Elle est diurne et se nourrit de feuilles et de pousses. Les mâles adultes sont territoriaux (0,8-3 km²) et habituellement solitaires. Elle se regroupe jusqu’à dix individus.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Madoqua kirki

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une toute petite antilope mince avec de longues pattes délicates et de grandes oreilles et yeux. Le museau est pointu et très souple. Le pelage est gris rayé sur le cou, le dos et les hanches, et rouge sur les côtés, la face et les pattes. Le mâle a des cornes courtes, mais épaisses (6-10 cm). On les retrouve dans les prairies de savane, les buissons et les bois ouverts. Il se nourrit principalement d'arbustes, de feuilles et de graines. Il vit par paires et se lie souvent avec le même partenaire pour la vie. Les couples sont généralement accompagnés de 1-2 jeunes jusqu'à 7-12 mois. Le Dik-dik est actif le jour et la nuit.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Oreotragus oreotragus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une petite antilope avec un dos arrondi et un pelage dense qui a une apparence grisée typique « poivre et sel ». Les parties inférieures sont blanches. Les cornes sont verticales (8-15 cm). Le Klipspringer se promène sur les pointes de ses pattes en une positiion très particulière, il occupe les terrains rocheux, les petites collines, les kopjes rocheux, et les zones pentues des montagnes. Ils vivent en paires monogames ou en groupes de 4-5 individus. Les mâles restent souvent immobiles sur un promontoire rocheux, en surveillance des prédateurs ou des rivaux. Lorsqu'ils se sentent en danger, ils peuvent s’enfuir en sautant de rocher en rocher avec une grande agilité. Ils sont principalement diurnes et se nourrissent de feuilles, d'herbe, de fleurs et de fruits.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Ourebia ourebi

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

L’ourébi est une petite antilope territoriale que l’on rencontre solitaire mais le plus souvent en couple et parfois en groupe de quatre ou cinq individus. La femelle est un peu plus grande et plus lourde que le mâle. Seul ce dernier porte des cornes. Ayant une silhouette similaire au steenbok, il s’en démarque par une stature plus grande, des oreilles plus fines et plus petites, et une queue terminée de noir. Le mâle dominant pouvant tolérer la présence d’autre mâles sur son territoire. Il peut courir très vite et émettre des sifflements lorsqu’il se sent en danger.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Raphicerus campestris

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une petite antilope mince avec un pelage brun et des parties inférieures blanches. Les oreilles sont très grandes. Seuls les mâles ont des cornes (7-11 cm) qui sont presque verticales et striées à la base. Sa queue est très courte. Le Steebok est actif le jour et la nuit, et est solitaire ou forment des couples monogames. Son habitat privilégié est la prairie et les forêts ouvertes. Il se nourrit d’herbe et de feuilles, et peut être indépendant de l'eau. Les couples partagent un territoire de 5-60ha, ils se déplacent et se reposent séparément, à une distance de 200 à 300 m.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Raphicerus sharpei

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une petite antilope corpulente avec un pelage brun avec des poils blancs distinctifs. La gorge, le cou et les parties inférieures sont blanches. Seuls les mâles ont des courtes cornes (3-5 cm). Leur habitat de prédilection est la forêt, en privilégiant les zones offrant une couverture et une protection adéquates. Ils sont exclusivement actifs de nuit. Les mâles et les femelles forment des paires monogames qui défendent un territoire. Ils se nourrissent principalement de feuilles, mais aussi de fruits, de graines et d’herbe.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Tragelaphus strepsiceros

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une grande antilope aux très longes pattes. Les femelles et les jeunes ont un corps brun virant au brun gris chez les hommes plus âgés. Elle a une bosse distincte sur les épaules et une crinière qui va de l'arrière du cou à la base des épaules. Elle a 4 à 12 rayures blanches sur le cou. Les mâles ont d'énormes cornes spirales qui peuvent atteindre 160 cm. Leur habitat préféré est la forêt, y compris en savanne. Ils se nourrissent principalement et sont à la fois diurnes et nocturnes. Ils sont sociaux et vivent en des groupes de 3 à 25 individus, bien que les mâles soient majoritairement solitaires ou en groupe de jeunes.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Tragelaphus imberbis

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une grande antilope. Les mâles ont un pelage gris devenant plus sombre avec l'âge et les femelles ont un pelage variant du gros au brun. Les deux sexes ont 11 à 13 rayures blanches du bas du dos jusqu’au flanc, avec 2 taches blanches sous le cou et le front. Seuls les mâles ont des longues cornes (61-92 cm). On les retrouve principalement dans les forêts denses. Actifs jour et nuit, ils se nourrissent de feuilles, de fruits et autres végétaux. Ils vivent seuls ou en petits groupes de 3 à 6 animaux de même sexe. Les mâles sont généreusement solitaires et rejoignent rarement des groupes.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Taurotragus oryx

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

C'est la deuxième plus grande antilope d’Afrique. La couleur du pelage varie du brun au gris foncé. Elles ont des rayures blanches qui descendent du dos aux flancs pouvent varier en nombre (2-15). Les cornes des mâles sont plus courtes que celles des femelles. Elles ont également une queue longue et touffue. On peut les retrouver dans une grande variété d'habitats bien qu’elles préfèrent éviter les forêts épaisses. Elles vivent dans des groupes de même sexe ou mixte jusqu'à 12 individus,et des agrégations de 300-500 individus peuvent parfois être observées : les groupes sont dynamiques et changent souvent de taille et de composition car l’espère est hautement migratice. Elles sont actives jour & nuit et se nourissent essentiellement de graminées.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Tragelaphus scriptus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une petite antilope avec une grande variété de pelage, tant en couleur qu’en motif. Les mâles varient de rouge-brun à presque noir, les femelles sont généralement brunes. Les deux sexes ont une tâche blanche sur la base du cou. Ils ont une queue touffue de même couleur que le corps. Seuls les mâles ont des cornes qui sont presque droites. Ils se rencontrent dans n'importe quelle zone avec une couverture dense adéquate. Ils se nourrissent de feuilles mais d’herbe et de fruits. Ils sont solitaires et non territoriaux. Ils sont actifs à toutes les heures de la journée avec une activité maximale tôt le matin et juste après le coucher du soleil.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Tragelaphus spekii

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une antilope de taille moyenne. Les mâles ont un pelage brun foncé, tandis que les femelles peuvent varier de brun clair à foncé. Les deux sexes ont 2 taches blanches sur leur cou. Leurs poils sont longs et huileux, seuls les mâles ont des cornes. On les retrouve le plus souvent dans les marais et autres zone humides. Principalement diurne et actif en matinée, c’est un excellent nageur qui peut entièrement se submerger si menacé, ne laissait apercevoir que ses yeux et narines au-dessus de l'eau. Il vit seul ou en petits groupes de 2-4 femelles et 1 mâle.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Philantomba monticola

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une très petite antilope au pelage allant du brun clair au gris bleu foncé. Courte queue avec une partie inférieure blanche. Les femelles peuvent avoir des cornes. On peut les observer dans des zones qui offrent beaucoup de couverture comme les forêts denses, et les terres agricoles. Ils vivent en couples monogames et leur alimentation consiste en des fruits, fleurs et feuilles. Ils sont diurne et crépusculaire, avec une activité maximale en début de matinée et en fin d'après-midi.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Cephalophus adersi

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Un céphalophe de taille moyenne avec un pelage brun rougeâtre et un ventre blanc. La plupart des individus ont des tâches blanches et jaunes sur les pattes avant. Sa queue a une petite touffe blanche à la pointe. Les deux sexes ont des cornes courtes entourées de touffes de poils rouges distinctes. Il se nourrit principalement de feuilles, de graines et de fruits. Principalement diurne et crépusculaire, il est habituellement solitaite, ou bien évolue par paires.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Cephalophus spadix

Statut UICN : EN (En danger)

Un grand céphalophe avec un pelage brun foncé ou noir. Le visage et le cou sont de couleur plus claire que le reste du corps. Il a une crête rouge distinctive sur le dessus de sa tête. Les deux sexes ont de petites cornes (8-12cm). C'est strictement une espèce forestière, sur le Mont Kilimanjaro, elle favorise les vallées avec une couverture végétale dense, et des zones plus marécageuses à Udzungwa. Il est principalement nocturne, solitaire et se nourrit principalement de fruits.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Sylvicapra grimmia

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Un céphalophe de taille moyenne mais plus allongé et de plus fine corpulence que les autres céphalophes. La couleur du pelage peut varier en fonction de la région, du brun jaune au brun gris. On les retrouve dans un large éventail d'habitats, y compris la savane, les broussailles et même dans les zones arrides alpines (le desert moorland). Ils se nourrissent essentiellement de feuilles, de fruits et de pousses, et occasionellement des invertébrés et des petits oiseaux. Ils sont solitaires mais peuvent parfois être observés par paires. L'espèce est à la fois diurne et nocturne.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Hippotragus equinus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

C’est la deuxième plus grande antilope de Tanzanie après l'Eland. Les mâles sont légèrement plus grands que les femelles. La partie supérieure est brun clair et les parties inférieures sont blanches ou jaunâtres. Les deux sexes ont une crinière avec une pointe noire qui court de la tête aux épaules. Le visage a un motif distinctif noir et blanc, et les deux sexes ont d’imposantes cornes (56-81cm) qui se courbent vers l'arrière. Elle préfère les zones boisées de la savanne ou les terres ouvetes où les sources d'eau permanentes se situent à proximité. L'espèce se nourrit principalement d’herbes. Les femelles et les jeunes vivent en groupes de 5-20 animaux, tandis que les mâles sont généralement solitaires.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Hippotragus niger

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une très grande antilope avec un cou épais et des cornes imposantes et courbées, généralement plus grandes chez les mâles (95-122 cm). Les mâles étant typiquement noirs tandis que les jeunes et les femelles sont brun foncé. Les deux sexes ont une crinière et des marques faciales blanches distinctives. Généralement trouvées dans les bois, ces antilopes se déplacent souvent dans les vallées pour trouver de l'eau pendant la saison sèche. Elles se nourrissent d’herbe et sont territoriales :on peut souvent les observer se déplacer en trouper de 15-25 femelles et leurs jeunes, et jusqu’à 75 individus pendant la saison sèche. Ces groupes ont une hiérarchie stable menée par une femelle dominante. Les mâles défendent le territoire et marchent souvent à l'arrière des groupes.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Aepyceros melampus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une élégante antilope, fine et élancée avec un pelage court et brillant. Les parties supérieures sont d’un riche brun rougeâtre, tandis que les parties inférieures sont de couleur brun clair à blanc. Rayures noires distinctives sur le dos de chaque cuisse. Les bouts d'oreille sont noirs. Seuls les mâles ont des cornes en forme de S (56-83 cm). L’Impala favorise les bois ouverts. Elle est principalement diurne et se nourrit de graminées. L'impala femmelle vit dans des clans familiaux de 30 à 120 animaux. Les mâles s'accoupleront avec toute femelle réceptive qui traversera leur territoire et tenteront d'empêcher les femelles de quitter ce dernier, en émettant des sortes de sifflements caractéristiques.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Kobus ellipsiprymnus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une grande antilope avec un pelage dense, variant du gris foncé au brun gris. Les femelles sont généralement plus pâles que les mâles. Elle a un col blanc autour de la gorge et des côtés du cou, s'étendant sur les yeux et les oreilles. Seuls les mâles ont des cornes (64-89cm). Son manteau est recouvert d'une sécrétion huileuse odorante. On la trouve dans les plaines inondables et les forêts ouvertes, mais toujours près de l'eau. Elle se nourrit principalement d’herbe. C'est un animal social, formant des troupeaux de 5 à 25 individus. Les mâles forment des groupes de prétendants jusqu'à 5-6 ans puis s’établissent dans des territoires définitifs. Les femelles forment des troupeaux non-territoriaux.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Kobus Vardonii

Statut UICN : NT (Presque menacée)

Le puku, appelé anciennement Cobe de Vardoni est une antilope similaire au cobe de Buffon. Son poil est plus long et les cornes plus courtes que chez ce dernier. Il ne possède pas de taches noires sur l’avant des pattes ce qui permet de ne pas le confondre avec les Cobes Lechwe rouges avec qui il cohabite parfois. Les cornes sont aussi très différentes de celles du Lechwe. Le puku, vit en petits groupes de 5 à 30 individus. Il ne s’éloigne jamais très loin de l’eau. Nocturne, son pic d’activité est à l’aube ou au crépuscule.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Oryx beisa

Statut UICN : NT (Presque menacée)

A large, thick-necked antelope with straight, pointed horns, similar to both sexes (71-86cm). Coat is of light tan brown, separated from the white belly by a black side stripe. The face has black and white markings and there are black stripes on the forelegs. It inhabits arid grassland, bushland and open woodland. It feeds mostly on grasses and can go for long periods without water. Mixed sex herds of 15-50 individuals, occasionally up to 250 animals can be seen, moving all together.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Redunca redunca

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une antilope de taille moyenne. Le pelage dorsal varie du brun clair au brun foncé. Le menton et la gorge sont plus pâles et les parties inférieures sont blanches. Des rayures noires sont présentes sur l'avant des pattes antérieures. La queue est très touffue. Seuls les mâles ont des cornes (30 cm). On peut l’observer dans les vallées et les clairières aux hautes herbes, toujours à proximité d’un point d’eau. Diurne, elle forme des couples monogames ou petits groupes familiaux. Elle se nourrit essentiellement d’herbe fraiche.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Redunca fulvorufula

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une antilope de taille moyenne avec un pelage doux et laineux. La fourrure dorsale est grise tandis que la ventrale est d’un blanc éclalant. Elle a une queue touffue et une tâche noire au-dessous de chaque oreille. On peut les observer en montagne, sur les crêtes rochsuese, les collines herbeuses du moment qu’il y ait une source d’eau à proximité. Elle se nourrit de graminées vertes et évite les zones sèches. Elles vivent en petits groupes de 3 à 10 individus. Les mâles sont en revanche solitaires. Elles sont diurnes avec un pic d’activitéaux heures les plus froides.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Equus quagga bohemi

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

LE ZEBRE (nom Swahili : Punda) On le trouve le plus souvent dans la savane et près des points d’eau. Le zèbre est un animal social qui vit en petits harems : un mâle et 1 à 8 femelles et leurs petits. Les grands troupeaux sont constitués de plusieurs familles qui se déplacent ensemble en troupeaux de centaines, voire de milliers, d’individus. Le groupe ajuste sa vitesse de croisière en fonction des plus âgés et des plus faibles. Le zèbre s’associe généralement à d’autres espèces telles que les antilopes, les oryx et les gnous. Il est presque exclusivement un brouteur.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Giraffa tippelskirchi

Statut UICN : VU (Vulnérable)

La girafe est le mammifère terrestre le plus grand, avec des mâles immenses atteignant quasiment 6 m de haut. On la trouve dans la forêt ouverte d’acacia, la brousse et la prairie. Elle n’a pas un caractère territorial, formant des groupes éphémères de 2 à 30 individus. Seules les femelles et leurs petits forment des groupes stables tandis que les mâles se déplacent souvent seuls. Leur territoire s’étend entre 20 et 280 km² selon l’abondance et la diversité de nourriture. Les mâles ont un système complexe de domination, la supériorité est déterminée par le combat de cou. La plupart de ces combats sont très ritualisés et non mortels. Ce sont des fureteurs qui se nourrissent essentiellement d’arbres d’acacia.

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Connochaetes taurinus

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Poursuivez votre lecture ici

Nom scientifique : Connochaetes

Statut UICN : LC (Préoccupation mineure)

Une grande antilope avec un cou épais, de larges épaules et un dos légèrement incliné. Les gnous vivent dans des petites prairies et dans les terres en friche. Ils sont principalement diurnes et sont des brouteurs. Les gnous sont des animaux grégaires avec des systèmes sociauxtrès dynamiques qui s’étendent des populations sédentaires aux populations hautement migratoires. Les mâles s’organisent autour de harems de 6 à 30 femelles et leurs petits, dans despetits territoires de moins de 2 ha. La Grande Migration rassemble plus de 1.5 million de gnous, 200000 zèbres et une foule d’autres antilopes à travers le pays. Il s’agit de la plus grande migration terrestre au monde. Lors de chaque cycle, les animaux parcourent plus de 800 kms. Environ 250 000 gnous et 30 000 zèbres meurent chaque année durant la migration, à cause des prédateurs mais aussi de soif, de faim ou d’épuisement.

Poursuivez votre lecture ici

Légende de la carte :

Découvrez aussi :

Menu NEMO